Retour

Souvenirs du référendum de 1995 en Abitibi-Témiscamingue

Le 30 octobre 1995, l'avenir du Québec et du Canada s'est décidée par 1 % du vote au terme d'une campagne fertile en rebondissements. 20 ans plus tard, d'importantes figures régionales du camp du « oui » et « non » se sont remémorée les événement sur les ondes de l'émission Des matins en or.

François Gendron, député péquiste d'Abitibi-Ouest, et Jean De Denus, militant et organisateur libéral à l'époque, étaient ennemis lors de la campagne référendaire. Philippe Barrette, ancien maire de Témiscamingue, ainsi que Raynald Dufour, prêtre, étaient tous deux membres de la Commission pour l'avenir du Québec. Les quatre hommes ont marqué à leur manière la campagne référendaire en Abitibi-Témiscamingue.

En Abitibi-Témiscamingue, le « oui » avait récolté la plus grande part des votes avec un résultat de 55,8 % alors que le camp du « non » avait obtenu 44,2 % des voix.

Écoutez ci-bas la discussion sur la campagne référendaire en Abitibi-Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine