Retour

Stéphane Trudel demeure accusé de meurtre au deuxième degré

Le juge Richard Grenier de la Cour du Québec a rejeté, lundi matin au palais de justice de Val-d'Or, une requête voulant que Stéphane Trudel soit accusé de meurtre au premier degré. L'homme est accusé du meurtre de Daniel Dubois survenu en 2014 à Val-d'Or.

Avec les informations de Sandra AtamanLes événements remontent au 4 novembre 2014 à Val-d'Or où Daniel Dubois est abattu en pleine rue devant le bar Le Red Light. Après les faits, Stéphane Trudel est accusé de meurtre au premier degré.

Deux ans plus tard, le juge Jacques Ladouceur réduit l'acte d'accusation. Stéphane Trudel est alors accusé de meurtre au deuxième degré.

Le Directeur des poursuite criminelles et pénales (DPCP) a tenté de renverser cette décision en invoquant que les gestes commis auraient été perpétrés de façon intentionnelle.

Le juge Grenier tranche

Le juge Richard Grenier, qui a entendu la requête, estime que le juge Ladouceur a examiné l'ensemble de la preuve de façon minutieuse et ne voit aucune erreur de droit.Il rejette ainsi la requête de la Couronne qui étudie la possibilité de porter la décision en appel.Le procureur de la Couronne Thierry Potvin souligne qu’aucune conclusion n’est encore établie.« On va faire l'évaluation et à ce moment-là on déterminera si on a des chances ou pas de gain de cause en appel », soutient-il.Le juge Richard Grenier a rappelé aux avocats des deux parties que ce dossier, qui date de 2014, est prioritaire et qu'il doit procéder rapidement.

Plus d'articles

Commentaires