Retour

Steven Hébert soutient que le PCC a « les meilleures politiques pour des régions comme l'Abitibi-Témiscamingue »

À 28 ans, la feuille de route de Steven Hébert est déjà bien remplie. Originaire de Val-d'Or, M. Hébert habite maintenant à Ottawa, où il travaille auprès du Parti conservateur.« [On a] le meilleur programme, on a le meilleur chef et on a les meilleures politiques pour des régions comme l'Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec », soutient-il.

Steven Hébert affirme que le bilan du député sortant, Romeo Saganash, n'est pas reluisant. « Ce qu'on a vu au cours des dernières années, autant avec Romeo Saganash et qu'avec Yvon Lévesque, du Bloc québécois, ils n'ont pas été capables de rien livrer. Ça a été beaucoup du parle-parle, jase-jase. Il n'y a jamais eu de résultats concrets alors que moi, avec l'expérience que j'ai, je pense que je suis capable d'arriver à Ottawa le 20 octobre et d'aller chercher des résultats concrets », dit-il.

Des propositions faites récemment par son parti pourraient aider l'économie de la région, selon lui.

Steven Hébert mentionne aussi que sa campagne va bon train sur le terrain. « On fait le tour des McDo, des Tim Hortons, des cafés, on va jaser avec les gens et on voit de quoi ils ont besoin, raconte-t-il. On rencontre aussi des intervenants économiques qui nous disent clairement de quoi ils ont besoin pour faire cheminer leurs projets au niveau économique. »

Au cours des quatre prochaines semaines, Steven Hébert croit que le vent pourrait tourner et pousser les électeurs de la région à faire confiance au Parti conservateur.

Voici l'entrevue accordée par Steven Hébert à l'émission Le radio magazine.

Plus d'articles

Commentaires