Retour

Suivi psychologique étroit pour les policiers de Lac-Simon

Les policiers de Lac-Simon continuent de recevoir du soutien psychologique près de deux mois après la mort en service du policier Thierry LeRoux.

Le travailleur social et ex-policier de la Sûreté du Québec (SQ), Michel Oligny, est de passage à Val-d'Or pour la deuxième fois depuis le meurtre du policier Thierry LeRoux, en février dernier. L'expert en choc post-traumatique rencontre individuellement les policiers pour les soutenir dans leur deuil et leurs craintes professionnelles.

« Ce n'est pas facile, laisse tomber Michel Oligny. [Parmi] ces policiers-là, il y en a qui sont retournés au travail, mais il y a toujours une crainte à savoir : ''est-ce que ça va se reproduire?'' Il y a certains policiers qui sont en arrêt de travail pour un bon petit bout de temps, d'autres moins. Il y a des gens qui ont eu des transferts dans d'autres organisations policières entretemps - deux ou trois. Mais pour le reste, il n'y a personne qui a manqué à son devoir ou qui a changé d'emploi. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine