Transcontinental poursuit la vente de ses journaux à travers le Canada. L'éditeur met en vente 93 publications au Québec et en Ontario dont ses journaux produits en Abitibi-Témiscamingue, soit La Frontière, L'Écho Abitibien et ses quatre éditions différentes du Citoyen.

TC Média conserve toutefois ses publications spécialisées, notamment dans le milieu des affaires et de la finance, de même que la publication d'ouvrages pédagogiques.

Selon un article publié par l'équipe de rédaction de TC Média, « Transcontinental continuera à être l’éditrice des journaux qui ne trouveraient pas d’acheteur ». C'est donc dire que les journaux d'Abitibi-Témiscamingue ne seraient pas menacés de fermeture.

« Ce n'était pas une très grande surprise. Je pense qu'on en avait déjà entendu des échos auparavant. On reçoit ça avec peut-être moins d'anxiété. C'est un processus auquel on a déjà [fait face]. On connaît la situation des médias écrits au Québec. Ici, on est un journal qui fonctionne relativement bien. On n'a pas tellement d'inquiétude chez nous », affirme le président du Syndicat des journalistes de La Frontière et du Citoyen de Rouyn-Noranda, Thierry De Noncourt.

La semaine dernière Transcontinental a vendu tous ses journaux et quatre imprimeries dans les provinces Maritimes à Saltwire Network. L'an dernier il avait vendu toutes ses propriétés médiatiques en Saskatchewan.

Les médias ne génèrent plus que 15 % du chiffre d'affaires de Transcontinental comparativement à 19 %, il y a 2 ans.

Plus de 1000 personnes sont à l'emploi des journaux régionaux de TC Média.

Plus d'informations suivront.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine