Retour

TC Transcontinental supprime deux postes de journalistes en Abitibi-Témiscamingue

L'entreprise TC Transcontinental procède à l'abolition de deux postes de journalistes en Abitibi-Témiscamingue : un à Val-d'Or et l'autre à Rouyn-Noranda.

TC Transcontinental a annoncé qu'une vingtaine de postes sont supprimés à travers ses hebdos régionaux, Dans la région, l'entreprise possède les journaux La Frontière, l'Écho Abitibien et le Citoyen.

La semaine dernière, TC Transcontinental a annoncé la mise en vente de ses 93 journaux du Québec et de l'Ontario.

Le représentant syndical des journalistes du journal La Frontière à Rouyn-Noranda, Thierry Denoncourt, croit que le gouvernement doit intervenir. « Nous avons appris le départ de notre collègue avec une grande tristesse. Ça a été un choc quand même au sein de l'équipe. On ne l'avait pas vraiment vu venir. Je pense que tout le monde connaît la situation des médias écrits au Québec. Ce serait peut-être un bon temps pour le gouvernement d'affirmer son soutien à l'information régionale puis peut-être que ce serait le temps d'aider les hebdos », dit-il.

Le vice-président principal aux finances de TC Transcontinental, Donald Lecavalier, confirme avoir procédé à l'abolition d'une vingtaine de postes

Il affirme que ces décisions sont liées à une baisse de ventes dans un marché difficile.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine