Retour

Témistar : une ferme à la fine pointe de la technologie au Témiscamingue

Plusieurs centaines de personnes ont visité aujourd'hui les nouvelles installations de la ferme laitière Témistar située au Témiscamingue. La ferme a investi 1,8 million de dollars pour construire une toute nouvelle étable et y installer un système robotisé pour la traite de ses 70 vaches. La ferme a également introduit un système dernier cri d'élevage sur litière compostée.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

Une ferme moderne

Depuis qu'elle a acquis deux machines pour la traite du lait, Édith Lafond, propriétaire, peut mieux gérer la production de lait. « Je sais aussi combien la vache donne tous les jours, à chaque traite, combien de lait, combien de protéines, la température de son lait, à qu'elle heure elle est passée dans le robot », a-t-elle expliqué aux curieux qui ont visité ses installations.

Édith Lafond a également opté pour l'élevage sur litière compostée. C'est l'autre nouveauté introduite dans la ferme, importée directement de l'Ontario. « Le compost de base, il y a une matière première, c'est la poussière de la sciure de bois, souligne-t-elle. Le compost, on le laisse s'accumuler dans l'étable pendant une année, on vidange ça, on va porter ça au champ, ça permet d'avoir moins de matière à transporter parce que le compost réduit souvent de moitié. »

Les visiteurs étaient impressionnés par les nouvelles technologies. Certains croient que ces nouveautés permettent de rendre l'économie locale plus prospère, certains constatent la modernité des équipements et d'autres ont souligné les biens faits que cela pourrait également apporter aux animaux dans le traitement qui leur est réservé.

Être au dernier cri, même en région éloignée

Pour le président de l'Union des producteurs agricoles du Témiscamingue, Patrick Lafond, cet investissement prouve que les agriculteurs croient toujours en leur métier. « C'est toujours le fun de voir, quand même on est une région reconnue éloignée, qu'on peut-être quand même au dernier cri au niveau du développement technologique en agriculture », s'enthousiasme-t-il.

Édith Lafond se donne une année pour se familiariser avec le nouveau système.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine