Retour

Tournoi Midget d'Amos : moins d'équipes participantes cette année

La 53e édition du Tournoi Midget d'Amos débute ce soir. 22 équipes de la région participent à l'événement qui par le passé a déjà accueilli jusqu'à une quarantaine d'équipes de partout au Québec. Selon les organisateurs, l'abolition de la classe 2A par Hockey Québec en Abitibi-Témiscamingue a des conséquences sur le nombre d'équipes inscrites au tournoi.

Avec les informations de Sandra Ataman

En 53 ans d'existence, le Tournoi midget d'Amos n'en est pas à ses premiers chambardements. Mais cette année, l'organisation dit vivre les conséquences de l'abolition de la classe 2 A dans la région.

Michel Lavoie, président du tournoi mentionne que « les clubs en étant du 2B ou du A et B, ils vont se déplacer moins, c'est sûr. Ça représente quand même des gros coûts quand tu te déplaces dans un tournoi à l'extérieur. C'est juste normal, on s'attendait que ça arrive comme ça, on ne pensait pas que ça descendrait autant. »

Le propriétaire du complexe hôtelier Amosphère, Jean-Pier Frigon, croit que l'apport économique sera tout de même intéressant pour les commerçants d'Amos. « En terme d'hôtellerie, recevoir moins d'équipes à Amos va nous permettre d'accueillir notre clientèle régulière qui, en temps normal, faisait du débordement vers les autres villes, dit-il. On va faire quand même une très bonne fin de semaine. Au niveau des restaurants je pense que ça va être la même chose. »

Même son de cloche pour le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Centre-Abitibi, Normand Gauthier. « Les accompagnateurs, les parents, la famille qui souvent viennent accompagner ces équipes-là... C'est l'apport économique d'une fin de semaine qui fait que tout bouge en fin de compte à Amos », estime-t-il.

Les organisateurs se donnent deux ans pour redorer l'image du tournoi sur la scène provinciale. Ils espèrent que le projet de rénovation du complexe sportif se réalise, ce qui pourrait, selon eux, attirer des équipes de l'extérieur de la région.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité