Retour

Travailleurs blessés à la mine Westwood : on ne craint pas pour leurs vies

On ne craint pas pour la vie du travailleur le plus grièvement blessé dimanche à la mine Westwood. Trois travailleurs ont été blessés par une projection de roches. L'un d'eux avait été retrouvé inconscient.

La directrice des ressources humaines à la mine Westwood, Isabelle Labrie, a fait le point sur leur état de santé un peu plus tôt sur les ondes d'ICI Radio-Canada Abitibi-Témiscamingue.

Déjà, un des travailleurs a pu retourner à la maison. Les deux autres employés sont toujours à l'hôpital. L'un d'eux « a été transféré hier soir à l'hôpital Sacré-Coeur de Montréal. Nous avons eu des nouvelles ce matin par la famille et sa vie n'est pas en danger, ça, c'est la bonne nouvelle », indique Mme Labrie.

« Concernant l'autre employé toujours à l'hôpital ici [dans la] région pour terminer de passer certains tests, il a reçu les traitements. Donc, il va bien. Sa famille est auprès de lui. On est à traiter ses blessures qui sont relativement importantes, mais rien de grave pour la vie de la personne », précise la directrice des ressources humaines à la mine Westwood.

Isabelle Labrie affirme que les équipes de la CNESST vont descendre aujourd'hui sur le lieu de l'accident pour faire enquête.

« On sait qu'il y a eu effectivement un mouvement de terrain [...] qui a eu comme conséquence d'avoir des projections de roches. C'est dans une galerie qui est isolée, au 132-2, vraiment un secteur isolé d'où il y a la production et le développement habituel. C'est une galerie qui sert surtout à des travaux d'exploration et pour les infrastructures de la mine », explique-t-elle.

Les employés ont été rencontrés afin de recevoir l'information nécessaire.

Les travailleurs sont préoccupés

De son côté, le syndicat des travailleurs de la mine Westwood souhaite que l'employeur trouve des solutions rapidement pour assurer la sécurité des mineurs sous terre. La mine Westwood a connu plusieurs incidents au cours des dernières années.

Le président du syndicat, André Racicot, estime que les travailleurs ont toujours confiance mais qu'ils commencent à s'inquiéter. « Est-ce qu'ils ont des craintes? Je crois que oui. La confiance, je vous dirais... L'entreprise tente par tout les moyens possibles de remédier à la situation, je pense que les travailleurs sont conscients de ça. Ça ne veut pas dire non plus qu'ils ne sont pas préoccupés. Ils sont conscients que l'employeur fait des démarches, mais ils aimeraient que ce soit réglé pour protéger leur sécurité. C'est sûr qu'ils sont très inquiets », affirme-t-il.

Un homme est mort à la mine Westwood en février dernier. En mai 2015, trois travailleurs étaient restés pris sous terre pendant de longues heures à la suite d'un événement sismique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine