Retour

Triomphe à Buffalo pour le Concerto no 3 d'André Mathieu, orchestré par Jacques Marchand

La première mondiale de l'interprétation du Concerto no 3 d'André Mathieu à Buffalo, aux États-Unis, a été accueillie avec une ovation à l'occasion de deux concerts donnés devant des salles bondées. Cette version rafraîchie de l'oeuvre a été orchestrée et retravaillée par Jacques Marchand, directeur de l'Orchestre symphonique de l'Abitibi-Témiscamingue, et interprétée au piano par Alain Lefèvre.

« Je me sens très heureux, très relaxe aussi. C'est toujours un peu énervant de voir, d'entendre la première fois en temps réel quelque chose qu'on a écrit, qu'on a orchestré », lance d'entrée de jeu Jacques Marchand, joint à Buffalo. « C'est vraiment un grand concerto qui a été joué par un orchestre de très haut calibre », ajoute-t-il.

La pièce a été interprétée à deux reprises, devant deux salles d'environ 1800 places combles. Dès la dernière note, le public y est allé d'une ovation. « Spontanément, les gens se sont levés, les musiciens ont adoré jouer cette pièce-là, c'est vraiment un super grand succès », évalue M. Marchand. « C'est très très touchant. Il y a des gens qui ont pleuré », se souvient-il.

Les spectacles ont été enregistrés pour un disque à paraître l'automne prochain.

Plus d'articles