Retour

Un Abitibien met la main sur le prix Robert-Cliche du premier roman

Antoine Charbonneau-Demers, un jeune auteur de Rouyn-Noranda, a reçu le prix Robert-Cliche pour son premier roman, Coco, qui doit paraître le 28 septembre prochain.

Le livre raconte la rencontre d'un jeune garçon de région éloignée et d'une grande actrice qui, après avoir vécu la vie new-yorkaise, s'expatrie en région où elle entretiendra une relation particulière avec le jeune homme.

« Ça parle d'un jeune garçon dans une région éloignée de Montréal, explique l'auteur au micro de l'émission Région zéro 8. On le suit de ses 12 ans à ses 18 ans environ. Et puis il rencontre le personnage d'une grande actrice qui a fait carrière à New York et qui est allée vivre en région. Et ensemble, ils tissent une relation un peu particulière, en fait ils se complaisent dans le malheur et la pitié. »

Les lettres et le jeu au centre du roman

Sans être une histoire autobiographique, l'auteur avoue que des bribes ont été inspirées de sa propre existence. Après des études en création littéraire, Antoine Charbonneau-Demers termine cette année son passage au Conservatoire d'art dramatique de Montréal. Il dit que les univers du jeu et de la littérature, qui ont toujours été « parallèles » dans son parcours, l'ont inspiré.

Une bourse pour poursuivre son travail

Surpris par le succès qu'il n'a « pas choisi », Antoine Charbonneau-Demers espère que la bourse de 10 000 dollars lui permettra de poursuivre son travail, tant en théâtre qu'en littérature. 

« C'est sûr que l'écriture me passionne énormément, être acteur c'est aussi très difficile, mais l'idéal, c'est de faire les deux, lâche-t-il d'un ton rieur. Je suis vraiment choyé de voir ça publié et vraiment content parce que j'ai envie de continuer. »

Lancement à Montréal et en Abitibi-Témiscamingue

Publié chez VLB Éditeur, Coco sera en librairie le 28 septembre. Un lancement pour souligner sa parution est prévu à Montréal. L'auteur devrait par la suite être de passage dans la région pour présenter son oeuvre aux lecteurs de l'Abitibi-Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine