Retour

Un « bootcamp culinaire » qui offre de l’espoir aux jeunes en Centre jeunesse

Deux jeunes Abitibiennes inscrites au programme de qualification des jeunes (PQJ) du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) sont parmi les dix jeunes de la province qui ont été sélectionnés pour participer à une formation intensive en cuisine offerte par la Tablée des chefs, à Sainte-Anne-de-Bellevue.

D'après une entrevue d'Annie-Claude Luneau, de l'émission Région zéro 8

C'est lors d'une rencontre provinciale entre les différents intervenants du PQJ que l'idée d'inscrire les jeunes à ce « bootcamp culinaire » a germé dans la tête de l'intervenante Mélanie Belliard. « Tout de suite, quand ils [sont venus nous présenter le concept], j'avais le visage de [ces deux jeunes] en tête et je me disais : ''mon Dieu que ça [leur] correspond », raconte-t-elle.Se bâtir un avenir en cuisineEt l'intervenante a vu juste, à en croire l'une des deux adolescentes ayant pris part à l'expérience. Au-delà du plaisir, Caroline, dont le nom véridique a été modifié afin de protéger son anonymat, réfléchit déjà à faire de la cuisine son métier.« On faisait de la cuisine presque toute la journée et le soir, on mangeait tous ensemble à la table, indique-t-elle. On passait au moins sept heures par jour dans la cuisine. J'ai vraiment adoré, j'ai appris plein d'affaires et j'ai réussi à avoir confiance en moi. Ça m'a ouvert des portes et j'ai déjà une entrevue cette semaine », se réjouit-elle.C'est d'ailleurs le but de l'exercice, fait valoir Mme Belliard, qui précise du même souffle que les jeunes avec qui elle travaille sont souvent des enfants qui ont été laissés à eux-mêmes et qui fréquentent les services sociaux depuis plusieurs années.« Le but était aussi de pouvoir leur offrir une formation à la suite de ce bootcamp-là qui va être à partir de l'automne 2017 jusqu'en 2018, ajoute-t-elle. Donc, les jeunes qui ont vécu l'expérience vont avoir la chance d'avoir une formation. Étant donné que [les formations sont] très contingentées dans les milieux culinaires et qu'on sait que nos jeunes ont parfois des parcours atypiques, c'est une chance de leur offrir une formation. »

Le programme de qualification des jeunes intervient auprès des jeunes de 16 à 19 ans. Il a pour objectif de préparer le passage à la vie autonome et d'assurer la qualification des jeunes des centres jeunesse. L'Abitibi-Témiscamingue était l'une des quatre régions du Québec où il a été implanté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine