Retour

Un centre d'hébergement de Gatineau pour les personnes en traitement contre le cancer demande l'aide de la population de la région

L'Hôtellerie de la Fondation québécoise du cancer, un centre qui héberge les personnes atteintes d'un cancer lorsqu'elles doivent suivre des traitements de radiothérapie à Gatineau, lance un cri du coeur aux entreprises de l'Abitibi-Témiscamingue, d'où provient 80 % de la clientèle.

Avec les informations de Sandra Ataman

Armand Martel, de Rouyn-Noranda, a combattu deux cancers. Il a décidé d'aider l'hôtellerie de Gatineau.

« Nous autres on fait un souper spaghetti, on fait un quillethon, on fait une sollicitation chez Canadian Tire une fois par année, énumère-t-il. Et je sollicite les Chevaliers de Colomb, je suis Chevalier de Colomb, et on ramasse 10 000 [dollars] par année pour aider la Fondation québécoise du cancer. »

Comme Armand Martel, de nombreuses personnes atteintes d'un cancer en Abitibi-Témiscamingue doivent quitter la région pour recevoir leurs traitements.

Cri du coeur

À l'Hôtellerie de Gatineau, 80 % des personnes hébergées sont de l'Abitibi-Témiscamingue. Mais 90 % du financement provient de dons offerts par la population de l'Outaouais.

Lorsque vient le temps de solliciter les entreprises dans la région, la Fondation québécoise du cancer rencontre des difficultés.

« Quand on va solliciter les entreprises en Abitibi-Témiscamingue, les gens nous disent ''ce n'est pas chez nous''. Ils [ne] comprennent pas qu'on les sollicite parce qu'on est à Gatineau. On est comme l'extension de l'Abitibi quand les gens doivent venir. Et ça, c'est quelque chose qu'ils ont de la difficulté à comprendre un peu », poursuit-elle.

Elle ajoute que les gens qui ont séjourné à l'Hôtellerie comprennent bien l'importance de ce service en Outaouais. Mais ce n'est pas suffisant pour combler un budget de fonctionnement de 550 000 dollars par année.

Plus d'articles

Commentaires