Retour

Un cimetière pour faire le deuil du caribou érigé par Greenpeace à Gatineau

Greenpeace exhorte le gouvernement fédéral à en faire davantage pour préserver le caribou boréal.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Le groupe environnemental a occupé ce matin les bureaux d'Environnement et changement climatique Canada avec 51 pierres tombales pour dénoncer l'échec de la protection des 51 troupeaux de caribou des bois répertoriés au pays.

Les militants écologistes jugent insuffisants les efforts du gouvernement pour protéger l'espèce.

Le chargé de la campagne Forêt chez Greenpeace Canada, Olivier Kolmel, précise que le gouvernement fédéral a son rôle à jouer dans ce dossier, de compétence partagée avec les provinces.

« Oui, ce sont des compétences partagées, mais c'est autant fédéral. On doit consulter autant les communautés autochtones, ça rejoint aussi leur territoire vu que c'est eux qui sont actifs sur le terrain. La cause principale du déclin du caribou, c'est la dégradation, la perte de leur habitat, donc ça revient aux provinces qui vont faire des activités-là, mais forcément, on parle d'une crise qui est nationale », fait-il valoir.

Par courriel, le gouvernement fédéral rappelle que dans son dernier budget, il a annoncé « un investissement sans précédent de 1,3 milliard de dollars en vue d'appuyer les initiatives de rétablissement des espèces en péril comme le caribou et de créer des aires protégées ».

Il ajoute que dans les mois à venir, le gouvernement consultera tant les provinces que la population dans ce dossier.

Il souligne finalement vouloir continuer à travailler avec les partenaires, notamment les premiers peuples, pour mettre en place des accords de conservation.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine