Retour

Un comité réfléchit sur l'utilisation du Camp Dudemaine

La Ville d'Amos a récemment formé un comité constitué d'organismes et de municipalités pour se pencher sur l'avenir de la forêt récréative du Camp Dudemaine. Les utilisateurs accueillent positivement l'initiative.

Avec les informations de Godefroy Macaire-Chabi

La démarche des autorités amossoises vise à établir un plan d'action pour préserver ce milieu en fixant des règles pour les utilisateurs de cette forêt. L'été, le Camp Dudemaine offre 68 kilomètres de sentier pour la randonnée pédestre en forêt et le vélo de montagne. L'hiver, des pistes de 22 km servent aux amateurs de ski de fond.

Comme le camp est situé sur un vaste terrain boisé, l'intérêt de préserver cet espace dans le respect de l'environnement s'est imposé.

« Comme nous sommes au-dessus de l'esker, il y a des choses qu'on peut faire, il y a des choses qu'on ne peut pas faire, indique Yvon Leduc, conseiller municipal à la Ville d'Amos. On peut pas laisser n'importe qui utiliser le site, on peut pas laisser n'importe quel groupe de sport: certains sports extrêmes qui vont y aller et qui ne devraient pas y être par exemple ». Selon lui, il y a des pratiques qui, jusqu'ici, nuisent au milieu, comme de jeter des déchets ou des rebus de rénovation.

Les préoccupations des organismes

Maxime Périgny entraîneur pour le Club de vélo de montagne XTRM d'Amos, s'inquiète, lui, de la cohabitation avec des véhicules tout terrain. « Il y a plusieurs quatre roues qui viennent saccager les pistes [...] avec les jeunes, on ne sait jamais, il peut avoir un quatre roues qui peut faire un accident avec un jeune », note-t-il. 

Les membres du Club Quad d'Amos empruntent également la forêt pendant leurs activités. Le président du Club, Pierre Rheault, est favorable pour une réorganisation. « Ça va déterminer qui a le droit de s'amuser dans ce secteur-là, puis comment on le fait », croit-il. 

Le site est situé à environ 11 km d'Amos sur la route 395. Il fait partie d'une zone forestière d'une superficie de 14 km2.

Plus d'articles

Commentaires