À Rouyn-Noranda, plusieurs résidents ont remarqué la présence d'un coyote dans le quartier Sacré-Coeur. La bête a commencé à s'introduire dans le quartier il y a au moins cinq ans, mais ne semble pas déranger plusieurs habitants. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs est au courant de cette situation et croit que l'animal ne constitue pas un danger.

Un texte de Boualem Hadjouti

Il y a un an, Mark Lagace promenait son chien le soir quand il s'est aperçu de la présence d'un coyote non loin de chez lui.

L'animal n'était visiblement pas dérangé, au contraire il s'est approché du chien avec qui il a commencé à s'amuser.

« Je trouve ça beau d'avoir un coyote et un chien jouer ensemble, le coyote ne dérange pas personne, il y a des chats qui viennent dans la cour, elle va même pas après les chats. »

Mark Lagace a même filmé une vidéo des deux animaux en train de s'amuser dans sa cour.

Une présence qui remonte à environ 5 ans

Daniel Spalding, du même quartier, a également vu le coyote à plusieurs reprises, lui aussi en soirée.

La présence de l'animal remonte à cinq ans et fait la particularité du quartier, dit-il.

« L'animal semble habitué à la présence des gens et à la présence de certains chiens et animaux domestiques, à l'occasion, il s'éloigne de nous et souvent il reste où est-ce qu'il est, il ne se sent pas menacé. »

Le ministère de la Faune est au courant

Le biologiste Jean Lapointe, du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, a observé l'animal. Même s'il a une patte cassée, il ne représente pas un danger.

Selon lui, il n'est pas rare de voir un tel animal s'approcher des résidences à la recherche de nourriture.

« C'est un animal qui a une infirmité, ce qui pourrait expliquer pourquoi il se rapproche de la ville à l'automne puis qu'il passe l'hiver en ville. En été, la nourriture est sans doute plus facile à obtenir pour lui alors que l'hiver, il se rapproche des habitations probablement pour profiter de la disponibilité de la nourriture. »

Le ministère affirme n'avoir reçu aucune plainte des citoyens et ne compte pas intervenir pour éloigner l'animal.

Il recommande tout de même aux citoyens d'être prudents.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque