Retour

Un documentaire sur les personnes atteintes du cancer au Témiscamingue 

Plus de 250 personnes ont marché la nuit dernière à Ville-Marie à l'occasion de la 9e édition du Relais pour la vie du Témiscamingue.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

L'événement a été organisé par la Société canadienne du cancer pour amasser de l'argent et soutenir la recherche sur le cancer. L'objectif des organisateurs est d'amasser 50 000 $.

Cette année, un court documentaire sera réalisé pour souligner la réalité des personnes atteintes de cancer dans la région.

Les familles pour soutenir les malades 

Cette année, toute la famille Bergeron de Lorrainville participe au Relais pour la vie.

Maya Lacasse, 10 ans, le fait pour son grand-père atteint de cancer il y a un peu plus d'une année.

La maladie de son père a incité Julie Bergeron à s'impliquer davantage dans la cause.

« J'ai pas côtoyé cette maladie-là d'aussi près ... quand c'est mon père qui a été touché par le cancer, ça vient nous toucher vraiment », a-t-elle expliqué.

Denis Bergeron est en rémission depuis quelques mois. La présence de sa famille dans la marche l'a particulièrement touché.

« C'est certain que c'est chaleureux, on aime ça, avec toute [l'équipe] », a fait savoir Denis Bergeron, qui a suivi son traitement de chimiothérapie à l'hôpital de Ville-Marie.

Devoir partir loin pour se soigner 

Mais certains malades doivent se déplacer à l'extérieur, explique la présidente du comité organisateur, Valérie Gaudet.

Sony Carpentier est un jeune réalisateur qui veut raconter la réalité de ses malades dans un documentaire qu'il souhaite terminer cet été.

« Il y a une réalité qui est de devoir partir et s'exiler, lorsqu'on est atteint du cancer, puis c'est difficile pour ces gens-là, parce qu'ils ne sont pas chez eux, et ils doivent recevoir des traitements assez agressifs ailleurs... c'est une réalité difficile qui est vraiment propre en région. »

Le comité du Relais du Témiscamingue va utiliser ce projet pour sensibiliser le public à cette réalité.

Une centaine de nouveaux cas de cancer par année au Témiscamingue

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS AT), a constaté que le nombre de nouveaux cas de cancer a augmenté au cours des deux dernières décennies au Témiscamingue, notamment en raison du vieillissement de la population.

Selon le Portrait de santé de la population mis a jour en avril dernier, le CISSS AT explique que de 2006 à 2010, il y a eu au Témiscamingue 535 nouveaux cas pour 100 000 personnes, ce qui correspond à près d'une centaine de nouveaux cas enregistrés en moyenne chaque année. 

C'est un taux comparable à celui du reste du Québec, précise le document, qui ajoute que les hommes sont plus touchés que les femmes.

D'autres marches en Abitibi-Témiscamingue

Des gens ont aussi marché à Val-d'Or hier.

D'autres Relais pour la vie se tiendront à La Sarre et Rouyn-Noranda le 10 juin, à Puvirnituq le 11 juin et à Amos le 17 juin.

Les Relais pour la vie de la région souhaitent amasser 340 000 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine