Retour

Un homme arrêté pour avoir braqué son arme sur des agents de la faune

Un homme de 46 ans a été arrêté à Kipawa après avoir été impliqué dans une altercation mouvementée avec des agents de la faune. Selon la SQ, Corey Dandy aurait pointé une arme en direction des agents jusqu'à ce que ces derniers lui demandent de baisser son arme.

Lors de sa comparution au palais de Justice de Ville-Marie, le vendredi 11 septembre, l'homme a fait face à des accusations « d'avoir braqué une arme à feu, de vol qualifié, de voies de fait sur agent de la paix, d'usage d'une arme à feu lors de la perpétration d'une infraction, un port d'arme dans un dessein dangereux, d'intimidation d'une personne associée au système judiciaire, de non-respect d'une promesse de comparaître, agression armée via une embarcation et [suite à] cette arrestation là, d'autres personnes pourraient également être mises sous arrêt au cours des prochains jours ou des prochaines semaines », explique Benoit Coutu, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Au moins deux autres individus seraient entrés en collision avec l'embarcation des agents de la faune. 

Les événements seraient survenus le 5 septembre dernier.

Peu d'agents de la faune dans la région

Le président du syndicat des agents de protection de la faune du Québec, Paul Legault, réagit à l'altercation survenue le 5 septembre sur le lac Kipawa entre des agents de la protection de la faune et des individus. Il salue le sang froid des agents et selon lui, cela démontre les difficultés du travail des agents notamment dans les régions éloignées.

« Ça démontre une fois de plus que le travail d'un agent de la protection de la faune est très dangereux, surtout qu'on travaille en milieu isolé, et dans le cas présent, les trois agents impliqués sont les seuls effectifs dans cette région, si les gens veulent avoir du renfort, il est inexistant », souligne M. Legault.

Même si ce genre d'événement est rare, Paul Legault s'interroge sur la sécurité des agents en forêt, dont le nombre est passé de 610 à 375 agents à travers la province. « Le bureau de Témiscaming, il n'y a pas si longtemps, comptait 6 agents. On en a juste 3 présentement et c'est le cas un peu partout dans la province. L'an passé le ministre Lessard a fait des efforts louables lors du dernier budget. Redonner des sommes d'argent et on a une cohorte de 24 agents qui sort jeudi cette semaine à Duchesnay. Déjà c'est un signe encourageant, mais on est loin des effectifs qu'on avait au début des années 90 », déplore M. Legault.

Le ministère des Fôret, de la Faune et Parcs du Québec n'a pas voulu commenter.

Plus d'articles

Commentaires