Retour

Un incendie a perturbé momentanément les activités de LVL Global

L'usine LVL Global de Ville-Marie, au Témiscamingue, qui produit des composantes de bois lamellé, a pu reprendre l'ensemble de ses opérations mercredi matin, après une nuit passée à nettoyer les dommages causés par un incendie qui s'était déclaré mardi en fin de journée.

Avec les informations de Lise Millette

Le directeur général de l'entreprise, Michel Bastien, a précisé que le feu a pris naissance près du séchoir à bois, situé à l'extérieur, ce qui a limité les dégâts.

« Tout était concentré à l'extérieur sur un conduit de vapeur qui est isolé avec de la mousse. C'est la mousse qui a pris feu et qui dégageait beaucoup de fumée noire », explique-t-il.

Même si le feu se trouvait à l'intérieur, l'eau utilisée pour le maîtriser a néanmoins causé des dommages à l'intérieur, notamment sur des moteurs qui ont été affectés par l'eau. En raison de ces dégâts, deux quarts de travail ont été annulés, ralentissant du même coup la production. Les opérations ont repris graduellement à partir de minuit.

« On a fait un nettoyage cette nuit, quelques réparations de moteurs et on a redémarré à 100 % depuis 8 h ce matin », ajoute M. Bastien.

LVL Global, une usine de deuxième transformation du bois emploie un peu plus d'une centaine d'employés.

Plus d'articles