Retour

Un kayakiste de Val-d'Or termine troisième au Championnat canadien de kayak slalom

Un kayakiste de Val-d'Or a terminé troisième au Championnat canadien de kayak slalom à Saguenay. Bien que Cédric De Marneffe n'ait pas d'aspiration professionnelle, il aimerait beaucoup contribuer au développement de ce sport dans la région.

Technique et endurance

Le kayak slalom se pratique en eau vive « sur un parcours d'environ 300 mètres avec des portes à descendre ou à remonter, en fonction de leurs couleurs », explique Cédric. Une course peut durer environ une minute trente, mais demande des efforts physiques intenses. Selon lui, le kayak slalom est un sport à la fois très technique et demandant une grande endurance. Après tout, il s'agit d'une discipline olympique qui a été présentée notamment au cours des derniers Jeux, à Rio.

Cédric De Manerffe n'est pas un athlète professionnel. Il ne visait pas une place sur le podium lors de la compétition de Sageunay. D'ailleurs, le championnat avait très mal commencé pour lui. « J'ai cassé mon kayak à la première pratique, première descente la semaine dernière. C'est un des compétiteurs qui était là aussi qui m'a prêté le sien », raconte-t-il.

Malgré cela, le kayakiste s'est taillé une place parmi les meilleurs. « Le premier est un prétendant olympique, proche d'être sélectionné. Le deuxième est un bon espoir pour les prochains Jeux aussi. Il y a quand même une bonne distance entre eux et moi. C'est la relève qui se prépare », observe-t-il.

Un sport à développer en Abitibi-Témiscamingue

Pour M. De Manerffe, l'objectif est plutôt de partager sa passion et de développer ce sport dans la région. Il participe notamment à l'organisation du Festival de la rivière Kipawa avec l'objectif de faire la promotion du kayak. « En Abitibi, il y a un engouement pour la pratique du kayak récréatif chez de plus en plus de jeunes, note-t-il. Le festival est la base pour aller plus loin. »

Selon lui, de nombreuses rivières ont un potentiel pour la pratique du kayak slalom, notamment à Senneterre sur la rivière Bell, à Amos sur l'Harricana et sur la Kinojévis près de Mont-Brun et Preissac.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine