Retour

Un premier disque d’opéra pour le ténor abitibien Luc Robert

Celui que l'on surnomme "le pompier ténor" est sur le point de lancer son premier disque en carrière, un album où l'on entend l'Abitibien Luc Robert chanter les grands airs de Verdi.

Un texte de Marc-Olivier Thibault

Après avoir été pompier pendant 20 ans à Rouyn-Noranda, Luc Robert s’est lancé dans une carrière de chanteur d’opéra. Il a abandonné son travail et s’est rendu au Conservatoire de musique de Montréal pour y suivre une formation.

Aujourd’hui installé en Estonie, il parcourt le monde comme chanteur ténor pour les plus grandes maisons d’opéra.

« L’Estonie a été pour moi un tremplin dans ma carrière, j’ai commencé à travailler ici en Europe, ça a été ma porte d’entrée », a-t-il dit dans une entrevue diffusée à l'émission Des matins en or.

Le disque dont ICI Abitibi-Témiscamingue a eu copie n’est pas encore sur le marché canadien. La Donna è Mobile devrait sortir en septembre prochain. Il comprend 15 morceaux du compositeur Giuseppe Verdi, dont Macbeth, Rigoletto et La Traviata, chanté par Luc Robert et accompagné par l’orchestre de l’Opéra national d’Estonie.

« On m’a souvent catégorisé, même si ce n’est pas un terme que je n’aime pas beaucoup, on me dit souvent que je suis un chanteur “verdien”, dit-il. C’est un style qui me plait, les opéras de Verdi me rejoignent beaucoup. Donc j’ai décidé de rendre hommage à ce grand compositeur pour mon premier disque. »

Aucune date de spectacle n’est prévue en Abitibi-Témiscamingue dans les plus brefs délais même si Luc Robert espère venir jouer chez lui.

Plus d'articles

Commentaires