Retour

Un rêve en forme de ballon de football pour trois jeunes Algonquins de la région

Trois jeunes Algonquins de la région joueront au football dans une équipe de Mont-Laurier. Kelvin John Michel, Théodore Raymond-Penosway et Jack Poucachiche joindront, dès l'automne, le Football Sommet, de la polyvalente Saint-Joseph, de Mont-Laurier.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Comme le football n'est pas offert dans le sport étudiant en Abitibi-Témiscamingue, les trois jeunes ont décidé de s'expatrier afin de pouvoir mieux concilier leur passion et leurs études, une aventure à venir amène une grande fierté, mais aussi un lot de défis pour les jeunes athlètes.

Kelvin John Michel a appris à jouer au football dans les rues de Kitcisakik. « Je m'entraînais en arrière du dispensaire », confie-t-il.

Cette semaine, il aidait les membres de sa communauté à finaliser le nouveau terrain multisport. Il était aussi fier de dire qu'il faisait maintenant partie du club de football Le Sommet, de Mont-Laurier.

Le football, une passion familiale pour les Michel

« J'ai hâte d'arrêter les coureurs de ballon, les porteurs de ballon, dit-il, débordant d'enthousiasme. Le changement de calibre aussi, il sont plus grands, plus forts. Puis, c'est un changement pour moi aussi. »

« J'aimais ça jouer au foot, puis il y en avait beaucoup là-bas », renchérit son grand frère, Yan Douglass Michel, qui a vécu la même aventure pendant deux ans, en 2014 et 2015. Il a alors dû faire face à certains défis.

« C'était assez intense. C'était une expérience qu'avant, je n'avais jamais faite, puis je ne pouvais pas voir ma famille durant la semaine », se souvient l'aîné.

Le sport comme facteur de réussite scolaire

Celui qui encourage les jeunes footballeurs à joindre cette équipe est Pierre Trépanier, de l'organisme Fun Sport Canada.

« Chaque année, on fait le camp du printemps là-bas, précise-t-il. Parce que c'est au printemps qu'ils recrutent les joueurs pour l'automne. Donc, ça permet à une douzaine de jeunes d'y aller cette année. Une fois par semaine, je les descendais, le jeudi après-midi, on allait pratiquer. Tu pars de Val-d'Or à midi, la pratique est à 16 h, la pratique [dure] 1 h 30, McDo, on revient à 22 h. Une fois par semaine, [pendant] huit semaines. »

Selon Pierre Trépanier, le football encourage les jeunes algonquins à être actifs, sobres et à terminer leurs études secondaires.

Kelvin entrera en troisième secondaire dès la rentrée. Il souhaite terminer sa cinquième secondaire à Mont-Laurier et se faire repêcher, par la suite, par un collège.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine