Au Témiscamingue, le centre de jour pour personnes handicapées survit grâce à la générosité de la population.

Avec les informations de Tanya Neveu

L'organisme l'ACTIA devait fermer ses portes en mars dernier en raison d'un manque de récurrence financière.

Mais la population du Témiscamingue a décidé de donner un second souffle à ces personnes dans le besoin.

Elle répond, entres autres, à l'appel lancé chaque jeudi par les membres de l'ACTIA, qui font une vente de hot-dogs.

« Je pense que c'est important d'encourager des ressources comme ça, qui n'ont pas les moyens de tout payer », commente un citoyen venu participer à l'activité.

« C'est un peu de donner au suivant. On est chanceux de ne rien avoir et si on peut donner un peu, tant mieux », ajoute un autre citoyen.

Un Témiscamingue généreux

Dans la dernière année, les gens du Témiscamingue ont ainsi donné 12 000 $ à l'organisme.

Cette somme s'ajoute aux dons de nombreuses entreprises qui ont aidé l'ACTIA à se trouver un nouveau toit à Ville-Marie et à aménager les locaux.

La coordonnatrice, Carole Paquin, devient émotive quand elle parle de la générosité des gens.

« Ce n'est pas nous autres qui a sauvé l'ACTIA, c'est la population qui a sauvé l'ACTIA. Puis on leur demande de nous soutenir encore pour les hot-dogs », lance-t-elle.

Un entrepreneur de Ville-Marie, Gilles Laplante, permet d'ailleurs à l'organisme de loger gratuitement, pour le moment, dans ses installations.

« On peut respirer. Il y a eu quelqu'un qui nous a donné un toit sur la tête et cette personne-là elle est exceptionnelle », témoigne Carole Paquin.

L'ACTIA : une deuxième maison

Une soixantaine de personnes vivant avec divers handicaps sont membres de l'ACTIA.

Une vingtaine d'entre elles fréquentent le centre de jour de façon quotidienne, comme Martin Renaud.

« Moi je trouve qu'ici, on est comme une famille. On est bien, on s'entraide et on fait une belle famille. Le monde vient nous encourager, c'est encourageant et c'est le fun », dit-il.

Même si l'organisme jouit d'une belle stabilité pour le moment, l'avenir demeure incertain, faute d'un financement récurrent.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les piscines d'hôtel les plus spectaculaires





Rabais de la semaine