Retour

Un sous-sol d'église rempli de trésors à Rémigny

Le sous-sol de l'Église de Rémigny, au Témiscamingue, abrite une véritable caverne d'Alibaba. Des bénévoles assidues font vivre l'organisme depuis une vingtaine d'années.

Un texte de Tanya Neveu

Il s'agit d'un magasin d'articles et de vêtements usagés nommé La Brocante de Rémigny.Blanche Rainville y est bénévole à la Brocante depuis 17 ans.Chaque mercredi, elle tri des boîtes d'articles donnés, accueille les clients et place son magasin pour que tout soit parfait.« C'est un bébé qu'on voulait rendre à majorité, je pense. On n’a pas cherché de relève. On était bien ici, et on l'a fait par plaisir », explique-t-elle, le sourire aux lèvres.Flore Lajeunesse l'accompagne dans cette aventure depuis le tout début.

À 81 ans, elle se souvient des premières années d'existence de la Brocante.« Ce n'était pas comme ça quand on a commencé. On mettait notre linge sur deux chaises avec un manche à balai. Moi c'est ma façon de changer le mal de place », ajoute Mme Lajeunesse.Dons à L'ÉgliseEn décembre, la Brocante aura remis, depuis sa création, près de 55 000 dollars à l'Église de Rémigny pour son entretien.« On sait qu'aujourd'hui nos églises ont toujours besoin de support financier. Ça allait de soi qu'on investit ça [les revenus] dans l'Église, car on utilise le local », souligne Blanche Rainville.Les dons et la clientèle proviennent d'un peu partout en Abitibi-Témiscamingue et en Ontario.La retraite et la relèveBlanche Rainville et Flore Lajeunesse prendront officiellement leur retraite d'ici un an.Les deux femmes préparent actuellement la relève pour assurer la pérennité de la Brocante. Elles promettent toutefois de venir prêter main forte si la santé leur permet. La Brocante de Rémigny est ouverte tous les mercredis de 13 h à 15 h 30 et de 19 h à 21 h, mais est toutefois fermée durant la période des Fêtes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine