Retour

Un vent de jeunesse souffle sur l’Agora des Arts

Le nouveau directeur artistique de l'Agora des Arts, Étienne Jacques, a présenté mardi matin sa toute première programmation.

Avec les informations de Vanessa Limage

Pour la 10e année de l’organisation, Étienne Jacques mise sur la jeunesse afin d’élargir le public de l’Agora des Arts.La formation néo-brunswickoise Les Hay Babies et la pièce « Mon petit prince » sont notamment prévus à l’horaire. « J’ai l’impression que ça va les toucher les jeunes adultes et les adolescents, par les groupes qui sont invités, par les productions qui sont là et également par la création, les compagnies et les artistes qui vont venir créer chez nous. Je pense que tout ça est teinté de jeunesse », soutient M. Jacques.

Une place de choix est toujours accordée aux artistes de l’Abtitibi-Témiscamingue, notamment par la présentation de « StarShit », une pièce coécrite par la Rouynorandienne Julie Renault.Parmi les spectacles attendus, il y aura lecture du texte La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette.Nouveautés

Etienne Jacques annonce l’instauration de l’Agora+ qui se veut un espace de résidence pour les créateurs de la région qui souhaitent développer un projet artistique.Pour fidéliser la clientèle, l’Agora des arts misera aussi sur une carte privilège plutôt que sur des abonnements annuels.

Plus d'articles

Commentaires