Retour

Une boîte pour dénoncer l'intimidation à l'école secondaire de Malartic

L'école secondaire Le Tremplin, de Malartic, expérimente un moyen pour contrer l'intimidation.

Avec les informations d'Emilie Rivard-Boudreau

Depuis deux semaines, une boîte a été installée dans l'école afin de permettre aux élèves de dénoncer des actes violents ou intimidants qu'ils ont vus ou subis.

La boîte est fermée à clé et des éducatrices lisent les messages qui y ont été déposés.

Le directeur de l'école, Éric Vallière, constate que les élèves tolèrent de moins en moins l'intimidation dont ils sont témoins.

« Pas seulement à cause de la boîte, mais ce qu'on remarque, c'est qu'on a de plus en plus de dénonciations de témoins, dit-il. C'était un peu plus rare avant. On avait, bien sûr, les victimes, et on les encourageait à dénoncer, mais maintenant, nous avons de plus en plus de témoins qui viennent nous voir et nous dire « c'est inacceptable et on aimerait que ça cesse » dit-il.

Éric Vallière affirme que cette façon de faire force aussi la direction à agir rapidement.

« On doit agir, on doit rencontrer ces gens-là, on doit faire des petites « enquêtes » pour voir la véracité de tout ça. Les élèves, s'ils entendent qu'il va se passer quelque chose, ils ont plus confiance à dénoncer ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine