Retour

Une défaite qui sème la grogne chez les partisans des Huskies

C'est la grogne lundi chez des Huskies de Rouyn-Noranda et de leurs partisans. Non seulement l'équipe de hockey junior a été vaincue 4 à 3 en prolongation, hier, contre le Phoenix, à Sherbrooke, mais une décision des officiels est remise en cause par plusieurs, notamment sur les réseaux sociaux.

Le joueur des Huskies, Rafaël Harvey-Pinard, qui avait compté les trois buts de son équipe dans le match, a reçu un coup de bâton au visage alors qu'il s'apprêtait à compter un but lors de la prolongation. Aucune punition n'a été appelée sur le geste, qui a brisé la visière du hockeyeur et blessé son nez.

L'entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda, Gilles Bouchard, déplore la tournure des événements. « C'est sûr que c'est frustrant, admet-il. Tu es en prolongation, tu vois un de tes joueurs manger un coup de bâton, et en plus, que s'il n'avait pas eu de coup de bâton, il aurait été en mesure de compter le but. C'est ça qui fait encore plus mal ».

La série entre le Phoenix de Sherbrooke et les Huskies de Rouyn-Noranda est maintenant égale 3-3. Le septième et dernier match aura lieu demain, à l'aréna Iamgold de Rouyn-Noranda. Gilles Bouchard affirme vouloir se concentrer sur cet ultime match.

La grogne des partisans

Plusieurs partisans des Huskies ont exprimé leur grogne sur les réseaux sociaux. Certains réclament une révision de la décision, des excuses de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ou la démission de l'arbitre.

Radio-Canada est en attente d'une demande d'entrevue envoyée à la LHJMQ.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les pires inondations





Rabais de la semaine