Retour

Une docteure de Val-d'Or radiée trois mois par le Collège des médecins

Une docteure de Val-d'Or est radiée pour une période de trois mois par le Collège des médecins pour avoir contrevenu au Code de déontologie des médecins.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Andrea Coderre-Porras a été reconnue coupable d'avoir reçu des ristournes provenant de sociétés avec lesquelles elle faisait affaire. La docteure spécialisée en médecine esthétique pratique de deux à à jours par semaine à la clinique Bella Donna de Val-d'Or.

Lors de son audience, elle a plaidé coupable aux huit chefs d'accusation qui pesaient contre elle et a admis avoir reçu plus de 15 000 $ en ristournes grâce à des ententes avec deux cliniques de soins médico-esthétiques.

Elle recevait par la société Humanescence, le montant de 12 $ pour chaque patiente recevant un traitement des varices (sclérothérapie). Elle recevait aussi de la firme médYco, 10 % du prix vendu sur certains produits.

La décision

Dans sa décision, le Collège des médecins souligne qu'il ne s'agissait pas d'un geste isolé puisque les infractions se sont déroulées sur une période de neuf mois.

De plus, l'institution indique que Andrea Coderre-Porras avait été avisée de l'illégalité de certaines pratiques et que malgré tout, elle les a maintenues.

En contrepartie, le Collège a considéré dans sa décision que la docteure a corrigé rapidement la situation et a pleinement collaboré à l'enquête.

Conséquence : en plus d'être radiée pour une période de trois mois, Andrea Coderre-Porras reçoit donc une amende de 15 000 $.

Sa radiation sera effective à compter du 6 juillet prochain, à moins qu'elle ne porte la décision en appel.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle