Retour

Une entente de 5 ans entre le Rodéo du camion et Timiskaming First Nation

Les organisateurs du Rodéo du camion de Notre-Dame-du-Nord et des représentants de la communauté Timiskaming First Nation ont conclu une entente de longue durée sur l'utilisation d'une partie de son territoire ou se déroulent les courses. L'annonce a été faite, ce matin, à Notre-Dame-du-Nord.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

Le Rodéo du camion doit obtenir l'approbation de la Timiskaming First Nation pour utiliser la côte où se déroule les courses. Ensuite, la demande est envoyée au ministère des Transports pour avoir l'autorisation nécessaire.

« Ce n'est pas juste l'accès du chemin, il y a aussi une collaboration, on échange des services pour des services, au niveau de la publicité, au niveau de la visibilité, il y a beaucoup de choses qui rentrent en ligne de compte », précise le chef de Timiskaming First Nation, Terence McBride.

Habituellement, cette entente est renouvelée chaque année, parfois à la dernière minute, ce qui ajoute de la pression sur les organisateurs. L'entente qui a été convenue pour 5 ans, donc valable jusqu'en 2020, permettra désormais aux organisateurs de l'événement de se concentrer d'éviter cette négociation annuelle. 

L'entente va aussi permettre au Rodéo du camion d'économiser plus de 35 000 $, puisque la Timiskaming First Nation a accepté de réduire les frais reliés à l'utilisation d'une partie de son territoire. En parallèle, la Timiskaming First Nation pourra bénéficier des retombées économiques du Rodéo sur la communauté, à travers des demandes de subvention.

Le Rodéo du camion organise sa 36e édition l'été prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine