Retour

Une femme de Senneterre accusée de trafic illégal d'oeufs d'esturgeon

Une femme de Senneterre, Danielle Duranseau, a été reconnue coupable d'avoir vendu des oeufs d'esturgeons de façon illégalle. Plus de 103 chefs d'accusation ont été retenus contre la contrevenante qui a été condamnée à payer des amendes totalisant 187 000 $.

Le caviar était principalement écoulé illégalement dans la région de Montréal. Les agents également ont saisi 780 pots de caviar de 500 grammes.

Les pots ont été vendus par appel d'offre pour une somme de 26 mille dollars qui a été versée au Gouvernement du Québec.

« Pour une seule personne, ça représente une grosse saisie et un montant d'amende assez élevé, compte tenu des 103 chefs d'accusation. Dans le fond, c'est un chef pour chaque transaction, chaque chef c'est mille 825 dollars d'amende. Elle achetait des oeufs d'esturgeons de certains fournisseurs dans la région et elle les revendait sur le marché de Montréal. Ça commencé avec plusieurs signalements de la population qu'il y avait un commerce qui se faisait », indique la sergente Nancy Binette, agente de liaison à la direction régionale de la de la Protection de la faune.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine