Retour

Une infirmière radiée pour négligence au Centre d'hébergement Harricana

Une infirmière ayant travaillé à Amos vient d'être radiée de l'Ordre des infirmières du Québec (OIIQ) pour une période de 9 mois. Marie Soucy a été déclarée coupable par le Conseil de discipline d'avoir commis des gestes de négligence alors qu'elle exerçait sa profession. Les gestes qui lui sont reprochés se sont déroulés de 2013 à 2015.

Marie Soucy a été déclarée coupable le 17 novembre dernier de 7 chefs d'accusation au Code de déontologie des infirmières du Québec.La Protectrice du citoyen, Raymonde St-Germain, sonnait l'alarme le 1er septembre 2015 sur des situations d'abus et de maltraitance au Centre d'hébergement Harricana à Amos. La clientèle visée dans le rapport d'enquête était celle du 4e étage du CHSLD, où vivent des résidents en perte d'autonomie avec un déficit cognitif ou une déficience physique importante.

Comportement négligentSelon la décision rendue par le Conseil de discipline, l'infirmière a fait preuve de négligence dans les soins et traitements prodigués à plusieurs clients. Celle-ci a utilisé comme mesure de contention un bâton dans les roues d'un fauteuil roulant, et a fait preuve de négligence dans les soins et traitements liés à l'élimination intestinale de plusieurs clients. Un patient a reçu jusqu'à trois lavements dans une même journée.

Le Conseil de discipline lui reproche notamment d'avoir fait preuve de négligence lors de l'administration de médicament injectable. Marie Soucy a utilisé la même seringue pour les injections d'un même médicament à administrer à un client au cours d'une même journée.L'OIIQ condamne les gestes

L'Ordre des infirmières du Québec qualifie les gestes d'extrêmement graves. « Cette infirmière qui travaillait depuis 30 ans a adopté ses propres règles, souvent sans consulter et à l'encontre des protocoles et de ses obligations déontologiques », conclut l'Ordre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine