Retour

Une microbrasserie cherche un partenaire intéressé pour reprendre sa drêche

La microbrasserie Le Prospecteur, de Val-d'Or, recherche un preneur pour sa drêche de brasserie. Les drêches sont des résidus de brassage.

L'agriculteur qui récupérait la drêche de la microbrasserie les dernières années n'est plus en mesure de le faire.

L'entreprise a désormais près de 900 kilos de cette matière dont elle doit se départir par semaine.

Le maître-brasseur et copropriétaire de la microbrasserie Le Prospecteur, Jonathan Deschamps, indique qu'une ferme bovine pourrait être un partenaire idéal.

« Nous, on extrait presque tout l'amidon de la céréale, à peu près 80%. Donc, il reste juste un peu de protéines, vraiment pas beaucoup, et principalement, c'est de la cellulose. C'est un peu comme du bois. Idéalement, il faut que ça soit un ruminant qu'il mange pour qu'il puisse être capable de dégrader ça. Les autres types d'animaux ont un peu plus de difficulté à dégrader la cellulose », explique le maître-brasseur.

La drêche peut servir de compost. Le Prospecteur est d'ailleurs en discussion avec la MRC de la Vallée-de-l'Or à cet effet.

Plus d'articles