Le gouvernement du Québec donne le feu vert à un projet d'extraction de lithium sur le territoire de la Baie-James, qui servira à fabriquer les batteries de véhicules électriques.

Une entreprise québécoise, Nemaska Lithium, a obtenu son certificat d'autorisation du ministère du Développement durable et de l'Environnement. Elle pourra donc extraire 3475 tonnes de minerai par jour pendant 26 ans.

Les travaux de construction sur le territoire de la Baie-James, près du village cri de Nemaska, devraient débuter d'ici la fin de l'année et nécessiteront un investissement de près de 200 M$.

La construction de la mine créera 250 emplois. Elle devrait être en exploitation à compter de 2018 et emploiera 190 personnes, selon l'entreprise responsable du projet.

Même si le secteur minier traverse un important creux depuis quelques années, la demande de lithium servant de composante pour les batteries de véhicules électriques est en pleine croissance.

Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a vanté vendredi les retombées économiques importantes de ce projet pour le Québec.

Plus d'articles

Commentaires