Retour

Une nouvelle piste pour les amateurs de voitures téléguidées à Rouyn-Noranda

Un nouveau circuit de véhicules téléguidés voit le jour dans le quartier McWatters, à Rouyn-Noranda. Le président du Club RC Abitibi-Témiscamingue, Pascal Morin, était au micro de Karine Mateu à l'émission Le radio-magazine pour en discuter.

D'après une entrevue de Karine Mateu

Les mordus de voitures téléguidées auront désormais accès à une toute nouvelle infrastructure pour s'adonner à leur passe-temps, et ce, en toute sécurité. « C'est un peu comme [une piste pour] les motocross, mais à échelle réduite », explique d'emblée Pascal Morin, président du Club RC (Radio Control) Abitibi-Témiscamingue.

Selon lui, depuis l'apparition des voitures téléguidées classiques, les produits ont largement évolué et la pratique de l'activité a également pris de l'ampleur. C'est dans la foulée de cet engouement que Pascal Morin souhaitait mettre à la disposition des amateurs une piste qui saura les rallier dans un seul et même lieu, en plus d'offrir une infrastructure unique.


Un coup de pouce des réseaux sociaux

Selon le président du Club RC Abitibi-Témiscamingue, au moins 245 membres font déjà partie du groupe Facebook créé pour rassembler les amateurs de la région. « On croit que pour une région éloignée comme la nôtre, ça commence à être bien! » estime-t-il. Pascal Morin croit que l'emballement face à ce projet est en grande partie dû aux réseaux sociaux.

« Si on recule il y a 10 ans, c'était très difficile de faire la promotion des sports alternatifs comme le RC. Maintenant grâce aux réseaux sociaux, telle que [le groupe] RC Abitibi-Témiscamingue sur Facebook, on a un très bon regroupement pour tous les gens et communautés qui s'y intéressent », explique-t-il.

« Le sport s'adresse à tous les adeptes d'électronique, de mécanique, qui aiment jouer avec les petites choses et faire autre chose que les sports traditionnels comme le soccer, le hockey ou volleyball », estime Pascal Morin.

Des produits diversifiés

La piste de véhicules téléguidés de McWatters verra plusieurs modèles fouler le sol. Certains carburent même au nitrométhane, un carburant qui se rapproche du diesel, et possèdent un micromoteur assez puissant pour une aussi petite voiture. 

« C'est assez fort pour tirer un enfant! » explique Pascal Morin. La capacité des petites voitures est telle qu'elles peuvent filer à une vitesse de 120 km/h.


La construction de la piste en est actuellement à ses dernières étapes. L'ouverture officielle est prévue pour le 7 août.

Plus d'articles

Commentaires