Retour

Une récolte de pommes de terre prometteuse, mais non garantie

Les producteurs de pommes de terre de la région espèrent que les conditions météorologiques favorables à une bonne récolte pourront se maintenir jusqu'à la fin de la saison.

Le printemps tardif a retardé les semis quelques semaines cette année à la Ferme Bellevue, à Palmarolle, mais la copropriétaire de la ferme estime que le retard a pu être rattrapé pendant l'été.

« La saison a débuté un peu plus tard que d'habitude à cause du sol qui était très froid. Nous, on doit planter la pomme de terre quand le sol atteint un certain degré de réchauffement, explique Marjolaine Archambault. Ensuite de ça, ça a tout de même bien été, on a eu de belles journées, on a eu les précipitations, ce qu'on avait besoin à temps. À date, ça s'annonce tout de même assez bien », anticipe la productrice, qui transforme aussi le fruit de sa récolte en patates frites et en patates à déjeuner afin de pouvoir maintenir les emplois à la ferme toute l'année et desservir le marché régional.

Une récolte prometteuse, mais pas garantie

Du côté de la ferme Lunick, à Sainte-Eugène-de-Guigues, on se méfie tout de même de mère Nature. Le directeur général de la ferme qui produit en moyenne 8000 tonnes de pommes de terre par année se souvient que la récolte de l'année dernière s'annonçait aussi prometteuse à pareille date. Mais Kevin Baril soutient qu'à peine la moitié de la production moyenne avait finalement pu être récoltée à l'automne en raison des fortes précipitations.

« L'année passée, on était supposés d'exploser des records. On était supposés d'exploser des records, mais comme vous le savez, en septembre et octobre on a eu vingt et quelques pouces d'eau en un mois et demi, rappelle-t-il. C'est ça qui a occasionné les problèmes de récoltes, on n'a pas été capables de récolter les pommes de terre qui étaient au champ. Les tracteurs n'étaient pas capables de rentrer dans le champ, on n'était pas capables de récolter. Toute l'année de production s'est gâchée vraiment avec ces vingt et quelques pouces d'eau là qu'on a eus à l'automne. »

Quelques récoltes ont lieu en ce moment pour des pommes de terre qui sont vendues fraîches. Le plus gros du travail de récolte sera cependant réalisé au mois de septembre et ainsi que dans la première moitié d'octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine