Le gel tardif et l'éclosion de chenilles ont perturbé la saison des bleuets en Abitibi-Témiscamingue. L'Ontario subirait également le même sort.

Selon la propriétaire du Marché du fermier, qui achète les bleuets de cueilleurs de la région, les premiers petits fruits bleus se vendent autour de 7 $ la livre. Suzanne Racine précise que le prix des bleuets tourne normalement autour de 6 $ la livre. « Il y a des places où il y en a vraiment, mais tout ce qui est à découvert, pour la première fleur, ça a gelé. Donc, il y a vraiment beaucoup moins de bleuets cette année, ce qui explique le prix très élevé », précise-t-elle. 

Certains cueilleurs réussissent tout de même à bien s'en tirer. C'est le cas de Diane Dubois, qui ramasse un gros panier par jour. Elle cueille des bleuets depuis 17 ans et elle y gagne plus que le fruit de sa récolte. « Pour moi, c'est une forme de méditation. J'ai besoin de me retrouver en forêt. C'est une belle saison, mais il y a des places qu'il n'y en a pas. On compense avec les places où il n'y en a pas », a témoigné la cueilleuse. 

Plus d'articles

Commentaires