Retour

Une saison exceptionnelle pour le sirop d'érable

Au Témiscamingue, l'érablière Tem-Sucre, située à Laniel, tourne à plein régime ces derniers jours. Le propriétaire s'attend à une très bonne année en fait de production et de qualité. La même situation est vécue un peu partout au Québec, confirme la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, qui craint toutefois une baisse des investissements dans la filière.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

L'eau d'érable coule à flots à l'érablière Tem-Sucre.  Le propriétaire, Hugo Lévesque, profite des journées plus douces pour faire le plein. « On ne peut pas les manquer, c'est ces journées-là les plus importantes », dit-il.

Selon Hugo Lévesque, la quantité est au rendez-vous, puisqu'il s'attend à produire 50 barils.


Quantité, mais aussi qualité

En plus de la quantité, la qualité est aussi présente, ajoute Hugo Lévesque. C'est aussi ce que confirme Léonel Lapierre, propriétaire d'une érablière du même nom à Laniel.


Incertitude du marché acéricole?

La Fédération des producteurs acéricoles du Québec prévoit une production exceptionnelle partout dans la province.

Cependant, la porte-parole Caroline Cyr rappelle que plusieurs producteurs ont reporté leurs investissements après la sortie du rapport Gagné, qui propose d'ouvrir davantage l'industrie au libre marché.

Le propriétaire de Tem-Sucre, Hugo Lévesque, reste pour sa part confiant. Il prévoit d'ailleurs investir davantage pour augmenter sa production.

Plus d'articles

Commentaires