Retour

Une touche de jeunesse dans la Biennale internationale d'art miniature

Les élèves des écoles du Témiscamingue participent à la Biennale internationale d'art miniature (BIAM). En classe ou directement à la galerie du Rift, ils mettent leur talent à contribution.

Un texte de Tanya Neveu

Au cours des dernières semaines, près de 500 élèves ont créé des lanternes qui vont illuminer la galerie du Rift lors de la Biennale.

Quelque 200 autres d'entre eux ont créé des œuvres qui seront exposées parmi les oeuvres des artistes en provenance de 21 pays.

La lumière est la thématique retenue cette année pour la 14e BIAM.

L'événement regroupe 400 œuvres acheminées par 225 artistes de partout dans le monde.

Depuis plusieurs années, les enfants et adolescents participent à embellir l'espace d'exposition, comme l'explique la coordonnatrice de la BIAM, Émilie B. Côté.

« Le fait qu'ils participent, je pense que ça crée un lien entre la galerie et le jeune qui va être amené à venir voir l'exposition parce que son œuvre est là », estime-t-elle.

Coup d'oeil sur la production d'oeuvres

Vendredi avant-midi, 18 élèves de l'école St-Gabriel de Ville-Marie étaient en plein processus de création.

Ils ont fabriqué des lanternes avec les notions d'opacité et de transparence.

Il s'agit d'une fierté pour eux de voir leurs œuvres côtoyer celles de grands artistes, comme le soulignent Oxana Gaudet et Romanic Lévesque.

« Je trouve ça excitant, parce qu'il y a des personnes de partout dans le monde et de Montréal qui vont venir voir. Je trouve que c'est une belle expérience à faire », dit Oxana.

« Nous on est super fiers de savoir que nos œuvres sont exposées à la Biennale », ajoute Romanic.

Cette oeuvre est-elle à vendre?

Au secondaire, les élèves créent eux aussi des miniatures, en classe, qui ont une place toute désignée dans la galerie du Rift.

Leur talent est d'ailleurs reconnu par les visiteurs.

« Il y a des gens parfois qui aimeraient acheter les œuvres des ados. Il y a vraiment des ados qui sont talentueux dans le lot et qui se démarquent vraiment des autres », affirme Émilie B. Côté.

La Biennale sera officiellement lancée le 8 juin. Le public pourra la visiter jusqu'au 2 septembre.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque