Retour

Une vente-débarras pour financer des voyages scolaires à l'étranger

75 élèves de l'école d'Iberville de Rouyn-Noranda ont participé samedi à une vente-débarras dans leur établissement.

Un texte de Boualem Hadjouti

L'événement qui a attiré plusieurs centaines de personnes est organisé pour la quatrième fois.

Il permet de donner une deuxième vie aux objets dont les jeunes veulent se départir.

L'argent des ventes permet par ailleurs de financer des voyages internationaux des élèves de l'école.

L'animatrice à la vie étudiante à l'école, Geneviève Tétreault, croit que ces voyages aident les participants à mieux comprendre le monde qui les entoure.

« Pour parfaire leurs connaissances, pour que les jeunes puissent contextualiser leurs apprentissages, pour s'ouvrir sur le monde, devenir plus respectueux, curieux parce que la vérité qu'on a ici au Canada n'est pas la vérité partout dans le monde et ailleurs ça ne l'est pas non plus, dit-elle. Alors, de pouvoir confronter la culture des autres permet aux élèves de mieux s'ouvrir. »

Une centaine d'élèves prennent part chaque année aux différents voyages organisés par l'école d'Iberville.

L'élève de secondaire 4, Sarah Vincent, a déjà participé à un voyage en Roumanie et elle compte récidiver l'année prochaine.

Elle tire plusieurs avantages de ses sorties à l'étranger.

« Moi, puisque je suis allée dans un voyage dans le cadre d'un festival de théâtre international, ça m'a permis de découvrir de nouvelles personnes, de nouveaux amis qui habitent en Allemagne. Nous, dans notre voyage, on avait dans le cadre du festival des ateliers avec des professionnels de théâtre qui venaient d'un peu partout dans le monde et ça nous a permis de prendre les conseils qu'on a eus lors des ateliers et de les refaire dans nos classes », explique l'élève.

Trois voyages sont programmés pour l'année prochaine en Équateur, au Costa Rica et au Vietnam.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces