Retour

UQAT : bourse de recherche de 75 000 dollars sur l'éveil des maternelles 4 ans au langage écrit

La finissante à la maîtrise en éducation de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) Roxanne Drainville a obtenu une bourse d'excellence de 75 000 dollars du Fonds de recherche du Québec Société et culture (FRQSC) pour poursuivre des études doctorales sur le développement de l'intérêt des tout-petits au langage écrit dans les classes de maternelle 4 ans.

D'après une entrevue de Félix B. Desfossés

La bachelière en éducation préscolaire et finissante à la maîtrise en sciences humaines de 27 ans reçoit cette bourse pour ses travaux sur les premiers apprentissages de la lecture et de l'écriture chez les enfants. Roxanne Drainville poursuivra effectivement des études doctorales à l'UQAT dès cet automne. Dans le cadre de ce projet de recherche, elle aura l'opportunité dans des classes de maternelle 4 ans en milieu défavorisé.

Recherche terrain dans les maternelles 4 ans

« C'est pour travailler avec les enseignantes : comment est-ce que leurs observations des interactions entre les enfants leur offrent des pistes pour voir comment se développe l'enfant sur le plan langagier et comment elles peuvent intervenir pour les soutenir pour les aider à s'améliorer », s'interroge l'étudiante originaire de Palmarolle qui projette de s'immiscer dans les classes de maternelle 4 ans qui ont été mises sur pied au Québec dans les dernières années.

L'avantage des petits milieux

Celle qui entamera ses études dès la prochaine rentrée scolaire voit par ailleurs des avantages à explorer la voie de la recherche dans une petite université comme l'UQAT. Elle souligne notamment que la proximité avec les intervenants facilitera sa tâche sur le terrain. Mais il est aussi important pour elle de pouvoir continuer à valoriser l'université qui l'a accompagnée dans son développement professionnel et académique.

« Je considère que je suis très bien soutenue par mon université, ils sont là, ils m'encadrent. J'ai une directrice de recherche avec qui j'ai commencé à travailler [comme] assistante de recherche dans ses projets au bacc, c'est elle qui a été ma directrice de recherche à la maîtrise et elle poursuit à l'université », poursuit-elle, en faisant référence à l'enseignante Krasimira Marinova, spécialisée dans les domaines de l'éducation préscolaire et de l'apprentissage par le jeu, et avec qui elle a pu développer une certaine complicité au fil des ans.

Roxanne Drainville ajoute qu'elle pourra aussi entretenir des contacts avec les autres étudiants au doctorat du réseau de l'Université du Québec qui s'intéressent à son champ d'expertise. À l'issue de ses études, elle aimerait d'ailleurs pouvoir poursuivre sa carrière au sein de son alma mater, tout en maintenant un pied dans l'action par l'entremise de la recherche et de contacts avec des travailleurs du milieu de l'éducation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un drone filme la beauté de l'Australie





Concours!



Rabais de la semaine