Retour

Val-d'Or accueille le conseil d'administration de l'UMQ

Une quarantaine de maires de la province étaient réunis vendredi à Val-d'Or. Ils participaient à une séance du conseil d'administration de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Un texte d'Émélie Rivard-Boudreau

Le projet de loi sur les hydrocarbures a fait partie des sujets abordés et il a également été résolu que la rémunération accordée aux dirigeants de l'UMQ serait désormais rendue publique sur le site Internet de l'organisation.

Une autonomie

La future loi sur les gouvernements de proximité a aussi été à l'ordre du jour. Le maire de Sherbrooke et président de l'UMQ, Bernard Sévigny, précise que les municipalités ont des attentes sur l'application de cette loi. « D'abord une reconnaissance nette, claire et précise, que le niveau municipal est un niveau de gouvernement qui est redevable à l'égard de ses citoyens et pas mal moins redevable envers les fonctionnaires à Québec, indique-t-il. On s'attend à ce qu'il y ait dans le projet de loi, plusieurs éléments du rapport Perreault, qui portait sur la reddition de comptes, comment alléger justement ce cordon-là entre les municipalités et le gouvernement du Québec et on s'attend à ce qu'il y ait des éléments là-dedans qui nous donnent des marges de manoeuvre. »

Faire connaître l'Abitibi-Témiscamingue

Pour le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, accueillir cette réunion est une chance sans précédent pour mieux faire connaître l'Abitibi-Témiscamingue. « Ce que je voulais, c'était de briser cette espèce de mythe concernant les régions périphériques, concernant l'Abitibi-Témiscamingue et je suis pas mal convaincu qu'on a 50 nouveaux ambassadeurs de l'Abitbi-Témiscamingue, de Rouyn-Noranda et de Val-d'Or, qui partent d'ici avec une vision complètement différente des perceptions qu'ils avaient avant », considère-t-il. 

Les maires de Val-d'Or et de Rouyn-Noranda étaient les deux seuls maires de la région à siéger au conseil d'administration de l'UMQ. Selon le maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, cette présence est avantageuse. « L'information et les orientations que les membres vont avoir dans peut-être une semaine, on les a immédiatement. On fait partie du processus, de faire avancer les municipalités », explique-t-il.

Par ailleurs, le président de l'Union des municipalités du Québec était à Rouyn-Noranda depuis mercredi, pour sa tournée des régions.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine