Retour

Val-d'Or autorisera les garderies ouvertes la nuit sur l'ensemble de son territoire

La Ville de Val-d'Or modifiera son règlement de zonage afin d'autoriser l'ouverture de garderies de nuit sur l'ensemble de son territoire. Cette modification permettra notamment à un premier projet de maison de répit de voir le jour dans la municipalité.

Un texte de Thomas Deshaies

Le premier projet de règlement a été adopté lors de la dernière séance du conseil municipal de lundi. Les élus souhaitent autoriser l'usage « Pouponnière et garderie de nuit » dans son règlement de zonage.

La conseillère municipale et déléguée au comité consultatif d'urbanisme, Lorraine Morissette, estime que cet ajustement permettra de s'adapter à la réalité de la région. « Ça vient répondre à un besoin, et sûrement à une problématique, si on pense aux travailleurs de nuit qui devaient probablement faire garder leurs enfants la nuit par leurs grands-parents, etc. », explique-t-elle.

Dès l'adoption du règlement, il sera donc dorénavant possible d'opérer des garderies en milieu familial durant la nuit, et ce, sans enfreindre de règlement de la municipalité. Il existait déjà au moins une garderie ouverte à toute heure du jour et qui était visiblement tolérée par la municipalité.

Une première maison de répit à Val-d'Or?

Une première maison de répit ouverte de nuit, pour des enfants ayant des besoins particuliers, pourrait voir le jour dès le printemps prochain.

L'éducatrice spécialisée de formation Chantal Saint-Amour attendait ces ajustements réglementaires pour concrétiser son projet. « Ça permettra d'avoir un service qui est spécialisé pour chaque enfant. Ils auront un lieu sécuritaire où laisser leurs enfants quand [les parents ] seront un peu mal pris », explique-t-elle.

« Il n'y en avait pas à Val-d'Or ou dans la MRC », affirme-t-elle, tout en précisant vouloir développer son projet en collaboration avec des partenaires comme le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue.

Elle mentionne s'être inspirée de d'autres maisons de répit non subventionnées dans la région de Montréal pour façonner son projet.

L'ouverture de nouvelles garderies en milieu familial est attendue de pied ferme par certains parents de la municipalité, puisqu'il manquerait de place pour répondre aux besoins.

Le bureau coordonnateur de la Vallée des loupiots, qui veille à l'application des normes dans les garderies, avait d'ailleurs entamé une campagne de recrutement en mars dernier, pour permettre l'ouverture de nouvelles garderies.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine