Retour

Val-d'Or s'engage à donner suite aux recommandations de la commission Viens en 90 jours

Val-d'Or s'engage à donner suite rapidement aux recommandations de la commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics. Il s'agit de l'une des mesures contenues dans le Plan d'action de lutte contre le racisme et la discrimination qui a été adopté lundi soir lors de la séance du conseil municipal.

Un texte de Thomas Deshaies

La Ville de Val-d'Or reconnaît que le racisme est bel et bien présent dans la municipalité et souhaite agir comme un vecteur de changement.

Cette intervention de la municipalité survient après une prise de conscience des élus municipaux, a expliqué le coordonnateur du Comité de lutte au racisme et à la discrimination, Paul-Antoine Martel. « On s'est rendu compte qu'il y avait des tensions sociales qui pouvaient se faire jour à l'occasion, entre les Anishinabes et les allochtones, et qu'il y avait aussi une hausse assez importante de l'immigration », a-t-il affirmé.

Un plan de trois ans

Une série de mesures sont prévues dans les trois prochaines années, dont la mise sur pied d'un répertoire de recours possibles pour les victimes de racisme et la tenue d'activités de formation.

Un groupe de travail sur les rapprochements entre les peuples sera institué avant juin prochain. La municipalité soutiendra également les initiatives de médiation et souhaite collaborer avec différents organismes pour favoriser l'accès aux logements.

Le Comité de lutte au racisme encourage les victimes à dénoncer. Un « outil de collecte » sera développé par le comité afin de pouvoir être mis au fait des situations de racisme auxquels sont confrontés certains Valdoriens.

Dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, il est d'autant plus important que les nouveaux arrivants se sentent accueillis à Val-d'Or, a rappelé M. Martel.

Adhésion à la Coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, a fait savoir que la demande d'adhésion à la Coalition canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination a été envoyée à la suite de l'adoption du plan d'action. Rappelons que les élus municipaux avaient signifié leur intention d'y adhérer en 2015, mais préféraient d'abord se doter d'un plan d'action.

« Au cours des prochaines semaines, prochains mois et prochaines années, on va entamer notre mise en œuvre de ce plan d'action, puis on va prendre des moyens pour non seulement atteindre nos objectifs, mais aussi être en mesure de les évaluer », a-t-il déclaré.

Un nouveau portrait du racisme à Val-d'Or sera publié trois ans après l'adoption du plan d'action.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine