Retour

Virus Zika : les voyageurs d'Abitibi-Témiscamingue prudents

En cette période de l'anée, nombreux sont les résidents de la région qui quitent pour une destination soleil. Si la propagation du virus Zika par des moustiques ne semble pas décourager les voyageurs, ils sont cependant plus nombreux à s'informer sur les précautions à prendre dans les Amériques. Ce virus pour lequel il n'y a pas de vaccin est considéré par l'Organisation mondiale de la santé, comme une urgence mondiale.

Avec les informations de Vanessa Limage

La conseillère à Voyage Rouyn-Noranda, Sandy Charette, observe que la clientèle se renseigne davantage sur les précautions à prendre en Amérique du Sud. « En ce moment, le téléphone sonne parce que les gens veulent être informés. Ça les inquiète. C'est un virus qui est transmis par les moustiques. D'où vient l'inquiétude? Ce sont les femmes enceintes. La meilleure chose à faire, bien on les réfère, on lit ce qui se passe. C'est d'aller sur le site Internet voyage.gc.ca. C'est d'être quand même vigilant même dans le sud, s'il y a des maringouins, ça prend du chasse-moustiques », indique-t-elle.

Le virus Zika est soupçonné de causer une hausse des microcéphalies chez des nourrissons au Brésil. Le médecin-conseil en maladies infectieuses au Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue, Dr Nicole Bouchard, explique qu'une « femme enceinte qui attrape l'infection pourrait, on n'a pas encore de preuves, mais il y a une suspicion forte de lien entre ce virus et des complications neurologiques. »

Toujours selon Dr Bouchard, seulement 20 % des gens infectés par ce virus bénin vont développer des symptômes de « fièvre légère avec des courbatures. Il peut y avoir des rougeurs sur le corps des yeux rouges. Ça va durer quelques jours et ça va se passer sans aucun traitement. »

Les transporteurs aériens Sunwing et Air transat qui font des liaisons entre l'Abitibi et l'Amérique du sud accommodent la clientèle. Les femmes enceintes peuvent changer la date ou leur destination avec un billet du médecin.

Plus d'articles