Retour

Yannick St-Amand et Despised Icon en nomination aux Juno

L'Amossois Yannick St-Amand, en compagnie de son groupe métal Despised Icon, se retrouve en nomination dans la catégorie Hard du gala des prix Juno. Cet événement récompense le meilleur de la musique au Canada.

« Une belle reconnaissance »

Yannick St-Amand est natif de Macamic, mais il habite maintenant à Trécesson, près d'Amos, où il possède son propre studio d'enregistrement. C'est là qu'il a enregistré, en partie, le dernier album de Despised Icon, intitulé Beast, qui se retrouve nommé parmi les meilleurs albums de musique métal au Canada, c'est-à-dire dans la catégorie Metal/Hard Music Album of the Year.

« Grosse nouvelle pour des petits boys qui travaillent depuis tant d'années. On a travaillé très très fort pour en arriver là. C'est vraiment une belle tape dans le dos, c'est une belle reconnaissance, on est vraiment fiers de ça », a réagi Yannick St-Amand.

Le retour d'une force du monde métal

Beast est le premier album en 7 ans pour Despised Icon. Le groupe avait mis fin à ses activités en 2010 avant de reprendre du service en 2016.

Despised Icon est connu à travers le monde. Au milieu de la décennie 2000, le groupe s'est imposé comme un des pionniers du style Deathcore. Au sommet de sa popularité, le groupe pouvait tourner jusqu'à 8 mois par année en Europe, au Royaume-Uni, en Australie, aux États-Unis et au Canada, notamment.

En 2007, M. St-Amand a quitté son poste de guitariste au sein de Despised Icon pour lancer son propre studio d'enregistrement, Northern studio, à Trécesson.

À son retour en 2016, le groupe a ralenti la cadence de tournée à deux ou trois mois, mais s'est tout de même produit à l'échelle internationale. Yannick St-Amand a rejoint ses collègues à titre d'ingénireur de son en studio et sur la route. Malgré ce succès retentissant depuis plus de 10 ans, le groupe n'avait pas encore reçu de distinction de niveau pancanadien. « De cet envergure là, les Juno, c'est la première fois. C'est un gros boom. J'ai eu une petite faiblesse dans le genoux quand j'ai appris la nouvelle », admet M. St-Amand.

Despised Icon prépare la suite de Beast

Cette nomination aux Juno vient confirmer à Despised Icon que son travail est apprécié. « C'est le premier album en sept ans. Le premier album avait été fait en 2009. Plusieurs années plus tard, Beast est sorti avec une super belle réaction. On a fait le Billboard américain aussi. Ça a été vraiment très bien accueilli », note-t-il.

L'intérêt est si grand, que Despised Icon pense déjà à la suite. « Les gars écrivent, m'envoient des maquettes, affirme Yannick St-Amand. On est toujours en processus de création à l'année, même si on ne fait pas ça à templs plein, tout le temps. Sans être sûr à 100 %, mais je voudrais dirais qu'à 99 %, il va y avoir une suite à Beast... c'est dans nos projets. »

Le gala des prix Juno aura lieu le 2 avril prochain.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine