Retour

Yvon Lacasse introuvable, Ugo Fredette inconscient

Les recherches visant à retrouver le propriétaire d'un véhicule utilisé par Ugo Fredette dans sa cavale se concentrent mardi sur un tronçon de la route 117 reliant Val-d'Or à Rouyn-Noranda. L'état de santé de M. Fredette, accusé d'avoir tué sa conjointe et impliqué dans l'enlèvement d'un enfant de six ans, empêche toujours la Sûreté du Québec (SQ) de l'interroger.

Yvon Lacasse, 71 ans, est le propriétaire d'un Honda CRV gris foncé qu'Ugo Fredette a volé jeudi soir dans une halte routière de Lachute. Ce dernier faisait alors l'objet d'une chasse à l'homme, après avoir enlevé un garçon de six ans. Il conduisait ce véhicule lorsqu'il a été arrêté par la police de l’Ontario, vendredi, près de la municipalité de Griffith.

L'enfant, retrouvé sain et sauf, a depuis été confié à la Direction de la protection de la jeunesse.

M. Lacasse n'a cependant pas été revu depuis et l'inquiétude de ses proches a grimpé d'un cran au cours des dernières heures, puisque, selon nos informations, du sang a été retrouvé à l’intérieur de son véhicule. L’hypothèse d’un homicide est d'ailleurs à l’étude par les enquêteurs.

« Hier [lundi], la portion de Mont-Tremblant jusqu’à Val-d’Or avait été couverte avec l’hélicoptère, l’unité d’urgence et le maître-chien. Donc, aujourd'hui, on va poursuivre sur la portion de Val-d’Or jusqu’à Rouyn-Noranda, pour être sûrs d’avoir sillonné l’ensemble de la route 117 », a expliqué mardi matin une porte-parole de la SQ, Martine Asselin.

Fredette inconscient

Ugo Fredette est hospitalisé depuis samedi soir à l'hôpital Civic d'Ottawa, où il a été transporté après avoir tenté de se suicider dans la cellule du poste de police de Renfrew, en Ontario. Son avocat, Pierre Gauthier, affirme que la police lui a fait savoir qu'il était inconscient.

« Comme mon client était agité, il aurait été anesthésié afin de passer des tests. Il ne s’est pas réveillé de l’anesthésie. Moi, c’est l’information officielle que j’ai au moment où on se parle. Et depuis ce temps-là, monsieur ne s’est pas réveillé », a-t-il déclaré mardi matin à Radio-Canada.

Il est donc incertain qu'Ugo Fredette puisse comparaître mercredi au palais de justice de Saint-Jérôme, pour répondre du meurtre non prémédité de sa conjointe, Véronique Barbe. La femme aurait été tuée jeudi dernier dans sa résidence de Saint-Eustache, peu avant que la police ne déclenche une alerte Amber pour retrouver l'enfant kidnappé.

Martine Asselin, de la SQ, confirme que la police ne peut effectivement pas interroger Ugo Fredette jusqu'à nouvel ordre. « On doit respecter ce que les médecins nous demandent. Pour le moment, on n’est pas en mesure de le rencontrer ou de la transférer ici, au Québec, pour qu’il fasse face à la justice », a-t-elle indiqué mardi, sans donner plus de détails.

M. Gauthier a aussi indiqué à Radio-Canada qu'il existe des bandes vidéo de ce qui s'est passé au poste de police de Renfrew, et qu'il tentera de les obtenir.

Un deuxième témoin recherché

La Sûreté du Québec tente toujours de retrouver un témoin important dans cette affaire. Il s’agit d’un homme qui aurait été vu en compagnie d'Ugo Fredette à Rouyn-Noranda, dans la nuit du 15 septembre.

L'homme recherché serait âgé d'environ 40 ans; il mesure 1,67 mètre, a les cheveux bruns et les yeux bleus, et porte une barbe foncée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine