Retour

12 supermarchés de la région s'allient à Moisson

Douze épiceries du Bas-Saint-Laurent vont bientôt donner leurs aliments périssables à quatre banques alimentaires de la région. Ces épiceries se joignent ainsi à un mouvement provincial lancé en mars par cinq grandes bannières de l'alimentation.

D'ici trois ans, ces 12 épiceries donneront leurs aliments sur le point d'atteindre leur date de péremption aux banques alimentaires. Si certains de ces commerces donnaient déjà des fruits et légumes, elles feront aussi don d'aliments riches en protéines, comme la viande et le poisson.

« C'est pas un gros travail supplémentaire et c'est un énorme bénéfice pour les gens qui en ont besoin », affirme le propriétaire du supermarché Métro de Rimouski, Pierre-Luc Arseneault.

Mieux manger

Ce projet permettra aux banques alimentaires d'offrir des paniers plus fournis et davantage de produits périssables.

Ce projet comporte aussi une part d'éducation selon Mireille Lizotte, de Moisson Kamouraska : « On veut éliminer les pertes donc on va développer des cuisines collectives dans chacune des municipalités qu'on dessert au Kamouraska pour outiller les gens à cuisiner les produits frais. »

À Moisson Mitis, cette nouvelle façon de faire obligera aussi l'organisme à acquérir de nouveaux équipements et à réaménager ses locaux, qui étaient déjà trop petits :

« Il va falloir penser à agrandir. Ça nous prend aussi de l'équipement supplémentaire, une chambre froide, un congélateur, un frigidaire parce qu'il y a plus de denrées qui entrent. »

Au Bas-Saint-Laurent, les banques alimentaires reçoivent 50 000 demandes d'aide alimentaires tous les mois.

D'après les informations d'Ariane Perron-Langlois

Plus d'articles

Commentaires