Retour

12e colloque de l'Association touristique de la Gaspésie à Matane

Une centaine d'intervenants du milieu touristique se sont réunis à Matane pour le 12e colloque de l'Association touristique de la Gaspésie, qui se termine aujourd'hui. Le projet de loi 67, visant à améliorer l'encadrement de l'hébergement touristique, et la question des services de transport en région étaient au coeur des discussions.

Un texte de Guillaume Bouillon et Ariane Perron-Langlois

L'événement se tient dans un contexte particulier cette année, puisque c'était l'occasion de présenter aux intervenants touristiques le nouveau modèle d'affaires en tourisme proposé par le gouvernement du Québec.

Le projet de loi 67 propose, entre autres, de définir un règlement concernant l'hébergement de type touristique, offert sur une base régulière et dont l'offre est rendue publique. Quiconque y correspond devra obtenir une attestation et verser une taxe d'hébergement.

Le gouvernement du Québec veut aussi créer, dans le cadre du projet de loi, un organisme indépendant qui aura comme mandat d'orchestrer la promotion du Québec à l'étranger. Un organisme qui sera financé par cette taxe sur l'hébergement, uniformisée à 3,5%.

Le projet est en général bien accueilli par les intervenants de l'industrie touristique gaspésienne qui étaient présents à ce colloque. Le maire de Gaspé, Daniel Côté, fait toutefois une mise en garde.

Ce colloque est aussi l'occasion de présenter les grandes orientations pour les 5 prochaines années. Ce qui retient l'attention, c'est qu'il y a une volonté de développer les activités nautiques sur le fleuve et de développer le tourisme d'hiver.

La question du transport représente toutefois un frein à cette volonté. Un thème qui est revenu souvent dans les discussions de ce colloque. Le fait est que le transport aérien vers la Gaspésie coûte très cher et que les services sont limités du côté du train ou de l'autobus.

Les gens de Tourisme Gaspésie disent qu'ils se sont adressés à la ministre du Tourisme, Dominique Vien, et que leur association suivra le dossier.

De bonnes nouvelles ressortent toutefois du bilan pour l'année 2015, soit une hausse d'achalandage de 9% dans les attraits et les hébergements de la Gaspésie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine