Retour

150 officiers de la Société des traversiers en grève

Quelque 150 officiers mécaniciens et de navigation de la Société des traversiers du Québec (STQ) sont en grève générale illimitée depuis mardi matin.

Un texte de Brigitte Dubé

Le porte-parole du Syndicat des métallos, Gordon Ringuette, parle de « pseudo-offres » de la part de la direction. « Il n'y a rien, a-t-il commenté. Pas de grille salariale, pas de durée de convention collective, rien sur les droits parentaux. »

Il se dit très déçu.

Du côté patronal, la porte-parole de la STQ, Maryse Brodeur, ne commente pas pour le moment. Elle indique toutefois que les discussions sont au point mort et qu'il n'y a eu aucun retour de la part du syndicat depuis le dépôt des offres lundi dernier.

De plus longues journées pour les syndiqués avec le F.-A.-Gauthier

À Matane, quelques membres du syndicat brandissent des pancartes à l'entrée du port. Selon Yves Nazair, premier officier à bord du F.-.A.-Gauthier, l'employeur impose l'austérité alors que les tâches des officiers continuent d'augmenter. « On ne demande vraiment pas la Lune, dit-il. Tout ce qu'on veut, c'est  au moins de ne pas s'appauvrir. »

Yves Nazair ajoute qu'avec l'arrivée du F.-A. Gauthier, les pensées des officiers sont dirigées vers le travail, même lorsqu'ils sont à la maison le soir.

La convention collective est échue depuis le 31 mars 2015.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine