Retour

15e marathon de Rimouski : un défilé de records

Le 15e marathon de Rimouski en aura été un de records. D'abord sur la piste, autant chez les hommes que chez les femmes, mais aussi un record de participation, avec 4 712 coureurs venus d'un peu partout au Québec et même du Nouveau-Brunswick.

Le départ a été lancé par un temps idéal, avec une température de 10 degrés Celsius et des vents nuls. Des milliers de supporteurs tout au long du parcours ont salué les participants des différentes épreuves, sur 1, 5, 10, 21,1 et 42,2 km. 

À la ligne d'arrivée, des pleurs, de la fierté et du courage, notamment celui d'un Gaspésien qui dépose ses béquilles au sol... après une improbable course de 10 km. Martin-Alain Parisé, de Port-Daniel-Gascon, avoue avoir le goût de se dépasser à tous les jours, sans jamais lâcher : « Ca été pas mal douloureux au niveau des épaules, mais ca bien été, je suis bien content. »

bLes grands gagnants/b

Christian Mercier, de Québec, a remporté haut la main le 42,2 km. L'exploit lui a valu d'enregistrer un nouveau record de l'épreuve avec un chronomètre de 2 h 27 min 46 s Ce temps devrait le placer 10e au pays, selon le palmarès de Marathon Canada Ranking.

Du côté des femmes, Andrée Paquet, de Saint-Julie, a réalisé un temps de 2:51:11, soit la 12e performance au Canada, toujours selon Marathon Canada Ranking. Elle avoue avoir tout donné.

L'autre succès est la participation record de 4712 coureurs. Le fondateur de l'événement, Clément Pelletier, s'en réjouit, mais il insiste sur le soutien de la foule, ce qui constitue pour lui, l'élément le plus important d'un tel événement.

La majorité des coureurs sont venus de l'extérieur de Rimouski. La plus forte délégation a été celle de Québec, avec 641 coureurs. Parmi les autres inscrits, on en compte 100 de Montréal, 105 de Matane, 68 de Gaspé, 57 de Baie-Comeau et 32 de Sept-Îles.

En 15 ans d'existence, le nombre de coureurs est donc passé d'un peu moins de 200 à 4712, dont 350 pour le marathon. Les organisateurs souhaitent que la tendance se poursuive. 

iUn texte de Louis Garneau, avec les informations de Denis Leduc/i

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque